"Dès l'instant où quelque chose est classée dans une catégorie, c'est faussée - le fait de fixer avec une épingle tue la vie, exactement comme pour le papillon: au moment où l'épingle traverse le papillon, ce n'est plus un papillon. C'est un papillon mort. Pour mettre en scène une pièce de Shakespeare, on sait qu'il y a un piège qui est difficile à éviter: c'est celui qui consiste à imposer un schéma mental ou une idée. Et, au moment où on trouve la définition, on sait qu'on est arrivé à un point mort, et on doit alors anéantir la définition, et recommencer.

Le théâtre de Shakespeare est fondé sur la vie. Pour que le mot signifie quoi que ce soit, on doit trouver la vie qui se cache derrière."

Peter Brook

 

"L'auteur écrit des mots. L'acteur crée une image à partir de lui-même et lui donne la vie.

La fantaisie dessine ce qui n'existe pas. L'imagination dessine ce qui n'a pas été mais pourrait être.

L'expression ne doit pas surpasser le sentiment. Sinon le public ne crois pas à la sincerité.

L'action a le même rapport à l'art du théâtre que la ligne à la peinture, ou la mélodie à la musique."

Stanislavski "Notes artistiques"

entre la dernière répétition et le spectacle de "Va-et-vient"

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    u=6702 (mardi, 30 avril 2013 08:36)

    This post was in fact precisely what I was in search of!

"La réunification des deux Corées" de Joël Pommerat

photos Marc Gibaud

 

 

"Le Songe d'une nuit d'été" 

William Shakespeare